exciter


exciter

exciter [ ɛksite ] v. tr. <conjug. : 1>
esciter XIIe; lat. excitare « mettre en mouvement », de ex- et ciere
1Faire naître, provoquer (une réaction physique, ou psychologique). animer, appeler, 1. causer, éveiller, provoquer, susciter (cf. Faire naître). L'art « d'exciter les rires et les larmes » (d'Alembert). Exciter le goût, l'envie de. donner, insuffler. Exciter la passion, les sentiments. allumer, embraser, enflammer, éperonner. Exciter l'appétit (cf. Mettre, faire venir l'eau à la bouche). Exciter l'imagination. Cette personne excite l'intérêt, cette question excite l'attention. solliciter. Exciter la curiosité. éveiller, susciter. Exciter l'amour-propre. aiguillonner, piquer. Elle « n'aurait plus dû exciter ma jalousie » (Proust). « La singularité de sa vie n'excitait plus que de l'étonnement » (Renan). Exciter l'admiration, l'enthousiasme. enthousiasmer, ravir. La peinture de Delacroix « excita des enthousiasmes et des dénigrements d'une égale violence » (Gautier). Exciter la pitié. apitoyer. Exciter les cris, le scandale. « le chœur de Fidelio est d'une nuance trop délicate pour exciter de bien vifs applaudissements » (Berlioz).
2Accroître, rendre plus vif (une sensation, un sentiment). activer, aiguillonner, aviver, exalter. Cela excita encore sa colère, sa rage. Exciter le courage, l'ardeur des combattants. relever, réveiller , stimuler. Cela ne fit qu'exciter la douleur. aggraver, envenimer, exacerber, exaspérer. « Loin qu'il cherchât à adoucir les murmures [...] il semblait prendre plaisir à les exciter » (Renan ).
3EXCITER À.Vx Inciter à; donner le désir ou la volonté de. « Ma gloire, mon repos, tout m'excite à partir » (Racine). Mod. Pousser fortement à (une détermination difficile, une action violente). entraîner, exhorter, inciter, 1. porter , pousser, provoquer. « La victoire et la nuit, plus cruelles que nous, Nous excitaient au meurtre, et confondaient nos coups » (Racine). « L'effort excitant à l'effort » (Valéry). Dr. Pousser à (une activité blâmable). Exciter à la révolte. Exciter des mineurs à la débauche.
4 ♦ EXCITER (qqn) :augmenter l'activité psychique, intellectuelle de (qqn). — (Sujet chose ou pass.) agiter, émouvoir, énerver, passionner, remuer, surexciter. Ces lectures l'excitent beaucoup trop. « Le crépuscule excite les fous » (Baudelaire). La chaleur « ne fait encore que m'exciter au lieu de m'abattre » (Fromentin). La boisson l'excite. échauffer, enivrer, griser. Fam. (négatif) Ce travail ne l'excite pas beaucoup, ne lui plaît pas beaucoup.
(Sujet personne) Vx Animer, encourager, galvaniser, soulever. « Ce capitaine excitait ses soldats par ses discours et par son exemple » ( ACADÉMIE ). Mod. Spécialt Mettre en colère, en fureur. irriter. Exciter qqn par des railleries. Exciter qqn contre qqn. dresser (cf. Monter la tête à qqn). On les a excités l'un contre l'autre. braquer, monter. Arrête d'exciter le chien ! énerver, taquiner. Éveiller le désir sexuel de (qqn). aguicher, allumer, émoustiller , troubler. Femme qui excite les hommes par son sex-appeal. Exciter par des caresses, des paroles, des sévices. Ça l'excite, ce pervers ! S'EXCITERv. pron. S'énerver, s'irriter ou ressentir une excitation sensuelle. Il n'y a pas de quoi s'exciter. Fam. S'exciter sur qqch., y prendre un très grand intérêt. S'exciter sur un projet.
5Vieilli Provoquer (un mouvement). déclencher. « les sons excitent dans les corps sonores des ébranlements sensibles au tact » (Rousseau). provoquer.
6Physiol. Soumettre (un organe, un tissu) à un agent susceptible de déclencher une réponse spécifique. Exciter un nerf, un muscle au moyen de l'électricité.
7Phys. Envoyer un courant dans (les électroaimants inducteurs d'un moteur). excitation. Créer un état d'excitation (4o) dans. Exciter un noyau atomique.
⊗ CONTR. Adoucir, arrêter , calmer, empêcher, endormir, étouffer, refouler, refréner, réprimer, retenir. Apaiser; inhiber.

exciter verbe transitif (latin excitare, faire sortir) Créer ou développer chez quelqu'un, un animal, un état d'irritation ou de tension nerveuse : Exciter un chien pour le faire aboyer. Pousser fortement quelqu'un à quelque chose, l'y engager vivement : Exciter la foule à la révolte. Faire naître une sensation, un sentiment, une fonction, les stimuler, les rendre plus vifs : Exciter l'appétit, l'imagination. Éveiller chez quelqu'un le désir physique. Soumettre un organe, un tissu, à une action, à un agent susceptibles de déclencher une réponse spécifique : Exciter un nerf. Réaliser l'excitation d'un dispositif électrique. ● exciter (citations) verbe transitif (latin excitare, faire sortir) Jean Cocteau Maisons-Laffitte 1889-Milly-la-Forêt 1963 Académie française, 1955 La vérité est trop nue, elle n'excite pas les hommes. Le Rappel à l'ordre Stockexciter (expressions) verbe transitif (latin excitare, faire sortir) Familier. Ça ne m'excite pas, cela ne me tente guère, ça ne m'intéresse pas. ● exciter (synonymes) verbe transitif (latin excitare, faire sortir) Créer ou développer chez quelqu'un, un animal, un état d'irritation...
Synonymes :
- échauffer
- énerver
Contraires :
- détendre
Pousser fortement quelqu'un à quelque chose, l'y engager vivement
Synonymes :
- entraîner
- éperonner
- survolter (familier)
Contraires :
- arrêter
- décourager
- détourner
- empêcher
- gêner
- modérer
- rasséréner
- tempérer
Faire naître une sensation, un sentiment, une fonction, les stimuler...
Synonymes :
- déterminer
- entraîner
- éveiller
- réveiller
Contraires :
- anesthésier
- éteindre
- étouffer
- refréner
Éveiller chez quelqu'un le désir physique.
Synonymes :
- aguicher (familier)
- émoustiller

exciter
v. tr.
d1./d Stimuler l'activité (du système nerveux, de l'esprit). Exciter l'imagination.
Par ext. être excité par une drogue, une idée.
|| Spécial. Irriter. Exciter un animal.
Provoquer le désir sensuel chez (qqn).
|| v. Pron. Un enfant qui s'excite à l'idée d'un prochain voyage.
d2./d Exciter à: entraîner, pousser à. Exciter le peuple à la révolte.
d3./d Faire naître ou rendre plus vif (une sensation, un sentiment). Exciter l'appétit. Exciter la rage de qqn.
d4./d ELECTR Envoyer un courant continu dans le circuit inducteur d'un moteur ou d'un générateur.

⇒EXCITER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose]
1. Susciter, provoquer (une réaction d'ordre physique ou moral); mettre en branle (un processus physique ou psychique).
a) [En parlant d'un phénomène physiologique] Exciter un désir, une sensation. La sueur est-elle une sécrétion comme les autres? La section du grand sympathique l'excite, mais elle n'excite pas la sécrétion salivaire (C. BERNARD, Notes, 1860, p. 107). Un temps d'or poudreux (...) excitait chez Antoinette une petite toux facile (COLETTE, Chambre d'Hôtel, 1940, p. 96) :
1. Lorsque l'humeur rhumatismale est fixée sur ces parties, le malade ne peut se ployer, ni se baisser; la toux, l'éternument, la moindre secousse excite une douleur vive et lancinante, qui répond tout le long du dos, depuis le bas de la poitrine jusqu'à l'os sacrum.
GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 417.
SYNT. Exciter l'appétit, la soif; exciter les larmes, le rire; exciter des battements de cœur.
Loc. fig. Exciter la bile. Mettre en colère, irriter fortement. Nulle philosophie n'était mieux faite [que celle de Spencer] pour exciter la bile du vieux dyspeptique [Carlyle] (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 98).
Spéc. [Le compl. d'obj. désigne un système organique excitable, le « support » de l'excitation] Soumettre à une excitation, mettre en activité. Exciter un muscle, un nerf, un organe. Ce sont les terminaisons nerveuses sensitives du muscle qui ont été excitées par son étirement brusque, sous l'action du coup porté sur son tendon (CAMEFORT, GAMA, Sc. nat., 1960, p. 253).
b) [En parlant d'un phénomène ou d'un processus psychique] Exciter l'âme, le cœur; exciter l'émulation; exciter la joie, le plaisir. Toute charge, quelque haute qu'elle soit, sera, dès lors, placée entre le mépris qu'elle inspire, et la convoitise qu'elle excite, à cause de ce qu'elle vaut d'argent (LAMENNAIS, Religion, 1825, p. 43). L'évidence excite le doute; l'affirmation est excitée par la négation; et l'impossible, perçu d'abord bien nettement, irrite aussitôt toutes les ressources imaginaires (VALÉRY, Regards sur monde, 1931, p. 103) :
2. Les procédés de narration destinés à exciter la curiosité ou l'attendrissement, certaines façons de dire qui éveillent l'inquiétude et la mélancolie (...) me paraissaient simplement (...) une émanation troublante de l'essence particulière à François Le Champi.
PROUST, Swann, 1913, p. 41.
SYNT. Exciter l'admiration, l'attention, l'enthousiasme, l'intérêt; exciter l'amour, la passion, la pitié, la sympathie; exciter l'antipathie, la colère, la fureur, la haine; exciter l'envie, la jalousie; exciter des craintes, des regrets.
c) [En parlant d'une réaction collective] Exciter les applaudissements, des rumeurs, le scandale; exciter une émeute, une révolte, des séditions. Il excita des troubles dans les Provinces-Unies, il souleva une faction puissante contre le Stadhouder (MARAT, Pamphlets, Offrande à la Patrie, 1789, p. 18).
d) [En parlant d'un phénomène naturel extérieur à l'homme] Les fées gauloises (...) ont le pouvoir d'exciter les tempêtes, de les conjurer (CHATEAUBR., Martyrs, t. 2, 1810, p. 84).
2. Accroître, renforcer l'intensité d'un phénomène, augmenter l'activité d'un processus physique, moral ou mental. Exciter un instinct; exciter l'ardeur; exciter l'esprit, l'imagination. L'effet d'un froid médiocre est donc d'imprimer une plus grande activité à tous les organes, et particulièrement aux organes musculaires; d'exciter toutes les fonctions, sans en gêner aucune (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 28). Une fois de plus son courage, qu'il excitait pour le faire durer, lui manque au bon moment (RENARD, Poil carotte, 1894, p. 73). Un homme, sans jamais quitter la France, connaît les climats les plus opposés, — mais tous, brûlants ou brumeux, (...) ils sont accordés à notre esprit et à notre chair : qu'ils excitent la pensée ou l'apaisent, ils la tiennent en éveil (MAURIAC, Bloc-notes, 1958, p. 348) :
3. ... elle pensait qu'au lieu de calmer ces accès d'irritation maladive, ma mère, excitant trop ma sensibilité, me soumettait sans me corriger. C'est bien probable. L'enfant trop secoué dans son système nerveux revient d'autant plus vite à son débordement d'impétuosité qu'on l'a plus ébranlé en le matant tout d'un coup.
SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 284.
Emplois partic.
a) Vieilli, p. méton. Exciter une industrie, une manufacture. Favoriser son essor, lui donner de l'impulsion. Ce luxe, ce faste, étaient calculés pour exciter et payer nos manufactures et notre industrie nationale (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 397).
b) Littér. Le temps était couvert, et ce vent du sud excitait toutes les vilaines odeurs des jardins ravagés et des prés desséchés (RIMBAUD, Illumin., 1873, p. 272).
c) PHYS., ÉLECTR.
Produire un courant d'excitation dans un champ magnétique. C'est le balancier lui-même qui entretient son mouvement par le déplacement d'un aimant dans une bobine, dont le courant est commandé par un transistor excité lui-même par une deuxième bobine (DECAUX, Mesure temps, 1959, p. 84).
Exciter un système corpusculaire (atome, molécule, etc.). Lui apporter une certaine quantité d'énergie qui fait passer un électron à un niveau d'énergie supérieur. Atome, ion, noyau excité. Le glucinium excité par les rayons alpha émettrait des neutrons, corpuscules pouvant être animés de grandes vitesses sans acquérir de charges électriques (LEPRINCE-RINGUET, Transmut. artif., 1933, p. 33).
État excité. État d'énergie autre que l'état fondamental et correspondant à un accroissement de l'énergie du système. Si l'énergie cinétique est supérieure à l'énergie de la transition, (...) l'atome d'hydrogène peut passer de l'état fondamental à l'état excité (E. SCHATZMAN, Astrophys., 1963, p. 29).
B.— [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers. et qqf. un animal]
1. Exciter qqn
a) En gén. Accroître fortement l'activité des fonctions psychiques, l'intensité des réactions de la sensibilité, le travail des facultés intellectuelles. La fraîcheur du matin m'excitait, me faisait sentir le bonheur de vivre, de sauter, d'agir, de courir (DUPANLOUP, Journal, 1876, p. 15) :
4. Il y a avec eux tous les prêtres, qui cherchent à vous exciter et à vous endormir, pour que rien ne change, avec la morphine de leur paradis.
BARBUSSE, Feu, 1916, p. 375.
b) Emplois partic.
Pousser à l'action, encourager, stimuler l'activité, l'énergie (d'une personne ou d'un animal). Je me dis : « tu as lutté, lutte encore. » Il faut exciter le cheval quand il tire la herse sur la pente du champ (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 173) :
5. L'homme a besoin pour déployer toute son activité, de placer en avant de lui un but capable de l'exciter. À quoi bon travailler pour l'avenir, si l'avenir devait être pâle et médiocre?
RENAN, Avenir sc., 1890, p. 409.
Emploi abs. La circulation générale excite, fait agir; la circulation locale arrête, fait reposer, fait dormir (C. BERNARD, Notes, 1860, p. 143).
Mettre dans un état d'irritation violente. Exciter les esprits; exciter qqn contre qqn. Un jour, un enfant employé dans son palais excita les animaux à coups de pierre (DU CAMP, Nil, 1854, p. 314) :
6. Je n'ai jamais pu m'accoutumer au système abêtissant des récompenses et des punitions qui abaisse les caractères et fausse les jugements. J'ai toujours considéré que créer l'émulation, c'est exciter les enfants les uns contre les autres...
FRANCE, Vie fleur, 1922, p. 412.
Fam. Éveiller un vif intérêt ou un vif plaisir. Daudet déteste le voyeur, qui ne l'excite pas, mais il trouve du talent à l'auteur [Barbusse] (RENARD, Journal, 1908, p. 1208).
♦ [Souvent à la forme négative] Ça ne m'excite pas. L'idée de le rencontrer ici, de tomber sur lui dans une rue, un café, ne m'excite nullement (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 180).
Éveiller le désir sexuel. Elle me provoque, m'excite comme une courtisane et se garde en même temps comme une vierge (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Yvette, 1884, p. 486). Son visage ne m'excite pas, les traits fins n'invitent pas à la sensualité (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 170).
2. Exciter qqn à qqc. Le pousser fortement (à une action, à un comportement). Exciter à l'action, à la vertu; exciter à la désobéissance, à l'émeute, à la révolte. L'amour-propre et la chaleur faisaient qu'on soutenait généralement sa véritable opinion, d'autant plus que l'Empereur excitait à la plus grande liberté (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 175). Il (...) nous accusa de corrompre les mœurs, d'exciter à la débauche (GONCOURT, Journal, 1853, p. 98) :
7. Ces moyens [les matériaux français] excitent au beau travail, lequel n'est, après tout, qu'un combat qui s'achève en heureuse transformation de l'homme en artiste et de la chose en objet noble.
VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 185.
Exciter à + inf. Ce rocher perdu l'excitait moins à rêver que le tombeau de Disraëli à Westminster (THARAUD, Dingley, 1906, p. 54). Un journaliste, qui voudrait de moi comme membre d'honneur d'un comité de propagande ayant pour but d'exciter les jeunes écrivains à produire (GIDE, Journal, 1916, p. 545).
II.— Emploi pronom.
A.— Rare. [Le suj. désigne une réaction physique ou morale, une sensation, un sentiment]
1. À valeur réfl. Devenir plus fort, plus intense. Son amour de la pauvreté [de Pascal], sa rigueur pour lui-même, et son soin de mater toute pensée trop fière ou trop tendre, s'excitaient et croissaient sans mesure (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 253). Mon amour s'excite en même temps du désir que je porte à son corps et du respect que m'inspire sa robe (CAMUS, Dév. croix, 1953, 2e journée, p. 565).
[Avec un suj. impers.] Prendre naissance, se développer. Les animaux voisins de nous ont, comme nous, des sensations spontanées; il s'excite en eux des images, sans que des objets extérieurs aient besoin de les frapper (CUVIER, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 119).
2. À valeur réciproque. Il serait sur-tout très-curieux de rechercher comment la folie et certaines idées s'excitent ou se détruisent mutuellement (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 391).
B.— [Le suj. désigne une pers.]
1. À valeur réfl.
a) [Sans compl. prép.] Se laisser aller à un état d'exaltation des facultés, d'agitation nerveuse. Joanny s'excitait, dans ce bruit. Il lui venait un désir de combattre (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p. 70).
En partic. Se laisser aller à la colère, s'emporter. Je ne devrais pas m'exciter ainsi... c'est idiot de céder à son tempérament (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 162).
b) [Avec un compl. prép.]
S'exciter à (+ subst. ou inf.). Stimuler son énergie en vue de (action à accomplir, état à réaliser). Morel n'avait pas besoin de s'exciter à l'émotion (FLAUB., 1re Éduc. sentim., 1845, p. 186) :
8. J'apporte, à insulter mon ami et moi-même, une ingéniosité crue, méchante; c'est une sorte de jeu où je m'excite à dire des choses vraies que je ne pense pas, — que je ne pense pas encore...
COLETTE, Vagab., 1910, p. 295.
S'exciter sur qqc. Y prendre un intérêt très vif. Je ne m'excite plus sur l'astrologie (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 137).
2. À valeur réciproque. Afin de s'exciter mutuellement à la course, ou pour accroître la terreur des fugitifs, (...) ils sonnaient, en courant, de leurs trompes et de leurs cornets de chasse (THIERRY, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 17) :
9. ... en présence de leur fille, ils se pinçaient, s'excitaient par des sous-entendus, des appels, et Hélène en avait conclu qu'il n'y a point d'amour, même conjugal, sans accord préalable.
AYMÉ, Jument, 1933, p. 186.
Prononc. et Orth. :[] ou [e-], (j')excite [] ou [e-]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 « éveiller, réveiller » (G. DE ST-PAIR, Mont-St-Michel, éd. P. Redlich, 173); 2. ca 1223 « pousser, stimuler (quelqu'un) » (G. DE COINCY, Mir. Vierge, éd. König, I, Mir. 10, 570); 3. 1587 « provoquer un mouvement de l'âme » (LANOUE, 602 ds LITTRÉ : ils exciterent l'indignation); 4. 1613 « provoquer une réaction physique ou physiologique » (Louis Gruau ds DELB. Rec. ds DG : Rudes et roides et excitans). Empr. au lat. class. excitare « réveiller, faire sortir, exciter, animer, provoquer ». Fréq. abs. littér. :2 434. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 686, b) 2 667; XXe s. : a) 2 777, b) 2 399. Bbg. Défense (La) du fr. à l'O.R.T.F. Déf. Lang. fr. 1973, n° 66, p. 38. — QUEM. DDL t. 12.

exciter [ɛksite] v. tr.
ÉTYM. XIIe, esciter; lat. excitare « mettre en mouvement », fréquentatif de excire, de ex-, et cire, ciere « mettre en mouvement ».
1 Faire naître, provoquer (une réaction physiologique ou psychologique). Animer, appeler, causer, éveiller, naître (faire), provoquer, susciter. || Exciter une émotion, un sentiment éteint, disparu. Ranimer, raviver. || Exciter le rire, les larmes, le plaisir, la douleur de qqn. || Exciter l'hilarité ( Désopiler). || Exciter le goût, l'envie. Donner, insuffler. || Exciter la passion. Allumer, embraser, enflammer, éperonner. || Exciter un violent amour, un sentiment impétueux (→ Mettre le feu aux étoupes). || Exciter l'appétit (→ Mettre, faire venir l'eau à la bouche). || Exciter le désir charnel, exciter les sens (→ Appas, cit. 13; corset, cit. 2). || La curiosité (cit. 9) excite le désir. || Exciter l'imagination. || Cette personne excite l'intérêt, cette question excite l'attention. Solliciter. || Exciter la curiosité. Attirer, attiser, éveiller, susciter. || Discours, conversation (cit. 12) qui excite l'émotion, la rêverie. || Exciter l'espérance, l'espoir. || Exciter l'amour-propre. Aiguillonner, piquer. || Exciter la colère, le courroux, la fureur de ses ennemis. Attirer. || Exciter la jalousie, les soupçons. || Exciter la discorde. || Exciter la convoitise par le ragoût de nouveauté. || Exciter l'admiration, l'enthousiasme. Charmer, emballer (fam.), enivrer, enlever, enthousiasmer, exalter, ravir, transporter. || Exciter la sympathie, l'antipathie. || Exciter la pitié. Apitoyer, attendrir; → Être un objet de pitié. || Exciter le dégoût (cit. 2), l'écœurement, le mépris. || Exciter la haine, le fiel. Enfieller. || Exciter un sentiment dans l'âme, le cœur de quelqu'un, chez quelqu'un.
1 Mais qu'en vous ce discours n'excite nul souci.
Rotrou, Antigone, V, in Littré.
2 (…) va donc voir si ce nouvel orage Aura de nos amis excité le courage.
Racine, Britannicus, I, 4.
3 Nul mets n'excitait leur envie (celle des animaux)
La Fontaine, Fables, VII, 1.
4 L'art (…) d'exciter les rires et les larmes sans qu'on se repente d'avoir ri, ni qu'on s'étonne d'avoir pleuré.
d'Alembert, Éloges, Destouches.
5 Ne sait-on pas que toutes les passions sont sœurs, qu'une seule suffit pour en exciter mille, et que les combattre l'une par l'autre n'est qu'un moyen de rendre le cœur plus sensible à toutes ?
Rousseau, Lettre à d'Alembert.
5.1 (…) j'avais eu le malheur, non pas de plaire, le mot ne serait pas convenable, mais d'exciter plus vivement qu'un autre les infâmes désirs de ce sodomite, il me désirait maintenant toutes les nuits (…)
Sade, Justine…, t. I, p. 212.
6 L'envie excelle à exciter la jalousie comme le rat à faire sortir le crocodile.
Hugo, l'Homme qui rit, II, I, XI.
7 Cette peinture (celle de Delacroix), qui rompait si brusquement avec les traditions académiques, excita des enthousiasmes et des dénigrements d'une égale violence, et ouvrit cette lutte continuée à travers toute la vie de l'artiste.
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 319.
8 Sa paix était profonde, et la singularité de sa vie n'excitait plus que de l'étonnement (…)
Renan, Souvenirs d'enfance…, II, V.
9 Une femme qui ne pouvait plus éprouver de plaisirs avec d'autres n'aurait plus dû exciter ma jalousie (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 92.
9.1 La représentation commence par un jeu de déshabillage à la mode du Seu-Tchouan. L'actrice est une jeune Japonaise que les habitués ne connaissent pas encore : elle excite par conséquent la curiosité du public.
A. Robbe-Grillet, la Maison de rendez-vous, p. 99.
Exciter une réaction collective. || Exciter les applaudissements, les cris, les murmures, des rumeurs. || Exciter le scandale.Exciter la révolution, la guerre civile, des troubles. Déchaîner, fomenter; Mettre le feu aux poudres; et aussi complot, cit. 5.
10 Votre galanterie et les bruits qu'elle excite (…)
Molière, le Misanthrope, III, 4.
11 (…) malgré de secrètes jalousies, malgré les murmures qu'excitaient sa conduite et ses dettes, elle n'a jamais perdu sa pension.
Rousseau, les Confessions, III.
12 (…) le chœur de Fidelio est d'une nuance trop délicate pour exciter de bien vifs applaudissements.
Berlioz, Beethoven, p. 106.
13 Et cependant il est incontestable que sa conduite a excité un grand scandale.
Louis Bertrand, Louis XIV, p. 220.
Vx (avec un pron. pers. comme compl. indirect). || La passion que cette femme lui excite, excite en lui.
14 Nous distinguons les choses qui nous touchent ou nous environnent par les sensations qu'elles nous excitent.
Bossuet, Traité de la connaissance de Dieu…, III, VIII.
Vieilli. Provoquer (un mouvement). Actionner, déclencher, mouvoir; branle (mettre en). || Le vent excite la tempête.
15 (…) les sons excitent dans les corps sonores des ébranlements sensibles au tact.
Rousseau, Émile, II.
16 De leurs chevelures sortaient des ondes de lumière, et leurs mouvements excitaient des frémissements onduleux semblables aux flots d'une mer phosphorescente.
Balzac, Séraphîta, Pl., t. X, p. 585.
2 Accroître, rendre plus vif (une sensation, un sentiment, etc.). Activer, aiguillonner, aviver, exalter. || Cela excita encore sa colère, sa rage. || Exciter le courage (cit. 13), l'ardeur des combattants. Relever, réveiller, stimuler; réconforter. || Cela ne fit qu'exciter la douleur, le mal. Aggraver, envenimer, exacerber, exaspérer. || La marche excite l'appétit, la faim. Aiguiser; affamer. || Exciter le désir. Attiser, cingler, fouetter (fig.). || Exciter les esprits, les mécontentements. Aigrir. → Jeter de l'huile sur le feu, souffler sur le feu.
17 Pour exciter leur rage (des taureaux), on les harcèle avec des pointes, on les frotte d'acide nitrique, enfin on cherche tous les moyens de leur envenimer le caractère.
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 265.
18 Loin qu'il cherchât à adoucir les murmures que soulevait son dédain pour les susceptibilités sociales du temps, il semblait prendre plaisir à les exciter.
Renan, Vie de Jésus, in Œ. compl., t. IV, XI, p. 201.
Par ext. ( Exalter, réveiller).
19 Le temps était couvert, et ce vent du Sud excitait toutes les vilaines odeurs des jardins ravagés et des prés desséchés.
Rimbaud, Illuminations, « Ouvriers ».
3 Exciter à (suivi d'un subst. ou d'un inf.) : pousser (qqn) à.Vx. Inviter à; donner le désir ou la volonté de.Mod. Pousser fortement à (une détermination difficile, une action violente). Convier, encourager, engager, entraîner, exhorter, inciter, inviter, instiguer, obliger, porter, pousser, presser (de), provoquer. || Exciter chacun à l'action. || Exciter à qqch., à une action par la persuasion. Persuader (de). || Cela l'excitera à agir ( Aiguillon, stimulant). || Exciter qqn à l'effort (cit. 15), au travail; exciter à travailler (→ Concurrent, cit. 4). || Exciter qqn au péché ( Tenter), au mal.
Dr. Pousser à (une activité blâmable). || Exciter qqn à la révolte (→ Attentat, cit. 9), à la rebellion. || Exciter les mineurs à la débauche (cit. 1).Exciter au combat, à la vengeance. || Exciter à la résistance. Piéter (vx).
20 Ma gloire, mon repos, tout m'excite à partir.
Racine, Bérénice, III, 4.
21 La victoire et la nuit, plus cruelles que nous,
Nous excitaient au meurtre, et confondaient nos coups.
Racine, Andromaque, I, 2.
22 (…) leur sang et leurs blessures,
Les excitaient encore à venger leurs injures.
Voltaire, la Henriade, VIII.
Vx. || Exciter qqn à pitié, à compassion.
23 Or nous sommes pleins de concupiscence (…) donc nous sommes pleins de mal (…) nous devons nous haïr nous-mêmes, et tout ce qui nous excite a autre attache que Dieu seul.
Pascal, Pensées, VII, 479.
4 Exciter (qqn) : augmenter l'activité (psychique, intellectuelle) de (qqn). Agiter, émouvoir, enfiévrer, passionner, remuer, soulever, surexciter. || Exciter doucement, agréablement qqn. Caresser, chatouiller, flatter, taquiner.Fam. (souvent à la forme négative). || Ce travail ne l'excite pas beaucoup (→ N'est pas très excitant). Plaire; exalter, transporter. || Ces lectures l'excitent beaucoup trop (→ Monter la tête à…). || Il est vraiment trop apathique, trop mou : il aurait besoin d'être un peu excité. Doper, fouetter. || La boisson, la nourriture l'excite. Échauffer, enivrer. || Exciter vivement (→ Approche, cit. 29).Exciter l'esprit, l'imagination, l'âme.
24 On ne l'écoutait pas : l'orateur recourut
À ces figures violentes
Qui savent exciter les âmes les plus lentes.
La Fontaine, Fables, VIII, 4.
25 La chaleur s'accroît rapidement, mais elle ne fait encore que m'exciter au lieu de m'abattre.
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, II, p. 181.
26 (…) ils (les chiens) vont, ils viennent, ils trottent (…) excités par les puces, la passion, le besoin ou le devoir.
Baudelaire, le Spleen de Paris, L.
27 Le crépuscule excite les fous. — Je me souviens que j'ai eu deux amis que le crépuscule rendait tout malades.
Baudelaire, le Spleen de Paris, XXII.
28 Pour faire marcher les hommes ou les faire tenir tranquilles, il faut ou les exciter, ou les fasciner, ou les effrayer. Le désir; la suggestion; la menace (…)
Valéry, Suite, p. 69.
29 (Les) idées (de Lamennais) qui ont tant excité nos pères et dont le sel pour nous s'est évaporé.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 274.
Vx. Animer, mouvoir. || Le sentiment, la passion qui l'excite.
30 Vivez donc. Que l'amour, le devoir vous excite.
Racine, Phèdre, I, 3.
31 Je vais les exciter par un dernier effort.
Racine, Alexandre, II, 5.
Mod. Mettre en colère, en fureur. Irriter. || Exciter qqn par des railleries. || Exciter qqn contre qqn. Acharner, armer, braquer, dresser, monter, opposer, soulever → Crier haro sur, crier vengeance, (vx) sonner le tocsin contre… || On les a excités l'un contre l'autre. || Exciter un chien, un taureau.
32 Sa mère n'étant plus là pour l'exciter contre elle, force lui était bien de reconnaître qu'aucune femme n'était plus économe pour elle-même que Madeleine.
G. Sand, François le Champi, IV.
33 (…) c'est Madelon qui a recommencé la séance des griefs qu'elle avait contre Léon (…) elle était tellement montée que ça lui était absolument égal que nous l'écoutions (…) — Calmez-vous, voyons ! (…) J'avais beau me tenir bien en place (…) pour ne pas l'exciter davantage, à chaque changement de vitesse du taxi, elle repartait quand même en transe.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 440.
Éveiller le désir sexuel de (qqn). Agacer, aguicher, allumer, attiser, émoustiller, troubler. || Femme (homme) qui excite les hommes (les femmes) par son sex-appeal.
34 Ce fut elle (…) qui le débaucha (…) Lui, céda, puis recommença, craignant de passer pour un imbécile, d'ailleurs tourmenté à son tour du besoin de cette vicieuse, qui savait comment on excite les hommes.
Zola, la Terre, II, I, p. 92.
Donner de l'ardeur, du courage à… Animer, encourager. || « Ce capitaine excitait ses soldats par ses discours et par son exemple » (Académie). Galvaniser.Exciter un animal (→ Calmer, cit. 15.1); exciter son cheval (cit. 23).
Par ext. || Exciter la foule, le peuple. Ameuter, soulever.Exciter son auditoire. Électriser.
5 Physiol. Soumettre (un organe, un tissu) à un agent susceptible de déclencher une réponse spécifique. Excitable (et excitabilité), excitation. || Exciter un nerf, un muscle au moyen de l'électricité.
6 Phys. Envoyer un courant dans (les électro-aimants inducteurs d'un moteur électrique). Excitation.
Créer un état d'excitation (5.) dans… || Exciter un noyau atomique.
——————
s'exciter v. pron.
1 (Passif; sens 1.). Prendre naissance, se développer. Apparaître, naître; augmenter, croître.
35 Mais sais-tu sous quel nom ce fâcheux bruit s'excite ?
Corneille, Héraclius, I, 1.
36 Cette amoureuse ardeur qui dans les cœurs s'excite N'est point, comme l'on sait, un effet du mérite.
Molière, les Femmes savantes, V, 1.
37 (…) sans avoir besoin de la mort pour exciter sa piété, sa piété s'excitait toujours assez elle-même, et prenait dans sa propre force un continuel accroissement.
Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche.
38 Je prévis alors les troubles qui s'exciteraient bientôt dans la petite république de Genève (…)
Voltaire, Correspondance, 3000, 5 janv. 1767.
2 (Réfl.). S'énerver, s'irriter; perdre le contrôle de soi-même.
39 (…) Raymond m'a demandé : « Je le descends ? » J'ai pensé que si je disais non il s'exciterait tout seul et tirerait certainement.
Camus, l'Étranger, p. 83.
Spécialt. S'exciter sensuellement.
40 Et lui, en bas, s'excitait, les regards levés vers cette fille dont il apercevait les jambes (…) pris inconsciemment d'un besoin de mâle, la rattraper et la tenir.
Zola, la Terre, II, IV, p. 138.
Fam. || S'exciter sur qqch., y prendre un grand intérêt. Enthousiasmer (s').
40.1 Chaque fois qu'on s'excite un peu autour de lui, ce haussement d'épaule impatient… Eh bien, qu'est-ce qui vous épate ? En voilà une découverte…
N. Sarraute, le Planétarium, p. 28.
——————
excité, ée p. p. adj. et n.
ÉTYM. (1846).
1 Qui a une activité mentale, psychique très vive ou anormalement vive. Agité, ardent, énervé, nerveux; → Dans tous ses états. || Il est toujours excité. || Il est trop excité pour vous écouter. || Il était tout excité et ne tenait plus en place.Spécialt. Agité par un désir sexuel. fam. Bander (pour).
41 (…) quand il n'eut plus faim, se trouvant excité comme il arrive aux enfants qui rompent leurs habitudes, il eut plus d'esprit, plus de curiosité et plus de raisonnement qu'à l'ordinaire.
G. Sand, la Mare au diable, p. 76.
41.1 (…) Du Camp avait des excitations à propos d'une négresse qui puisait de l'eau à une fontaine. Il est également excité par les négrillons. Par qui n'est-il pas excité ? ou pour mieux dire, par quoi ?
Flaubert, À Louis Bouilhet, 1er déc. 1849, in Correspondance, Pl., t. I, p. 540.
42 (…) la Bécu (…) dut mettre la paix entre les deux mères, qui, excitées, se jetaient leurs filles à la tête; mais elle la mettait avec des insinuations si fielleuses, que la querelle s'aggrava.
Zola, la Terre, I, IV, p. 53.
2 N. || Un excité, une excitée. Énergumène, exalté. || Une bande d'excités, de jeunes excités. || Quel excité !
43 Avec tous ces excités au milieu de la rue, il vaut mieux avancer doucement.
Claude Courchay, La vie finira bien par commencer, p. 169.
3 Phys. || Noyau excité (contr. : désexcité).
CONTR. Adoucir, amortir, arrêter, assoupir, assouvir, bercer, brider, calmer, comprimer, corriger, empêcher, endormir, éteindre, étouffer, freiner, prévenir, réfréner, refouler, réprimer, retenir. — Détourner (de). — Anesthésier, apaiser, calmer; inhiber.
DÉR. Excitable, excitant, excitatif, exciteur.
COMP. Désexciter, surexciter. V. Exciton. V. aussi Excito-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Exciter — Saltar a navegación, búsqueda Exciter Álbum de Depeche Mode Publicación 14 de mayo del 2001 en Inglaterra 15 de mayo del 2001 en los Estados Unidos Grabación div …   Wikipedia Español

  • Exciter — (engl. to excite „anregen“) bezeichnet: Exciter (Gerät), ein musikalisches Effektgerät zur Verbesserung der Höhenwiedergabe Exciter (Band), eine kanadische Speed Metal Band, Vorreiter des Thrash Metal Exciter (Album), ein Album der englischen… …   Deutsch Wikipedia

  • exciter — EXCITER. v. a. Provoquer. Cela excite la soif. excite l appetit. exciter à boire. Il signifie aussi, Causer, faire naistre. Exciter une sedition. c est luy qui a excité ce grand bruit. exciter une tempeste. Il signifie encore, Animer, encourager …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Exciter — (англ. «возбудитель»): Exciter (группа)  канадская группа, играющая в стиле спид метал. Exciter (альбом)  название альбома группы Depeche Mode (2001). Exciter название песни из альбома 1978 года Stained Class группы Judas Priest …   Википедия

  • Exciter —   [englisch, ɪk saɪtə(r)], auch Effektgerät zu Klangbeeinflussung, entwickelt Mitte der Siebzigerjahre von Martin Caesor von der Firma Aphex (USA). Mit dem Exciter kann das Klangbild durchsichtiger, plastischer, in bestimmten Frequenzbereichen… …   Universal-Lexikon

  • exciter — Exciter, ou inciter et esmouvoir, Incitare, Excitare. Exciter à devotion, Perfundere animos. Exciter, id est, eveiller, Expergefacere …   Thresor de la langue françoyse

  • Exciter — Ex*cit er, n. One who, or that which, excites. [1913 Webster] Hope is the grand exciter of industry. Dr. H. More. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • exciter — index catalyst, demagogue Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • exciter — [ek sīt′ər, iksīt′ər] n. 1. a person or thing that excites 2. Elec. a) a small generator that provides direct current for the field winding of a larger AC generator b) an oscillator that provides the carrier frequency voltage driving the various… …   English World dictionary

  • exciter — (è ksi té) v. a. 1°   Pousser à, presser de. Exciter quelqu un au travail. •   S il [le Saint Esprit] agit en nous, s il nous excite à de saints gémissements, il faut agir avec lui, gémir avec lui, avec lui s exciter soi même, BOSSUET États d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.